Circuit : De Mdina (ancienne capitale) au sud de l’île, par la côte.

Mdina, ancienne capitale de Malte.
Ville-citadelle juchée sur un promontoire qui domine toute l’île et la côte maltaise.

mdina promontoirePhoto : Berthold Werner

Mdina et Rabat, deux inséparables. Jadis (alors que Phénciens, Grecs… Romains se succédèrent sur le sol maltais), elles ne faisaient qu’une.

  • Mdina,ses rues étroites, se passages… Elle est aujourd’hui une ville-musée, où plane encore une atmosphère moyenâgeuse.
  • En vous promenant dans Rabat, vous rencontrerez beaucoup plus d’authenticité. Rabat est fortement marquée par Saint Paul, à l’origine de la chrétienté de Malte.

Mdina

Devenue capitale à l’époque de la domination normande. Appelée la ville silencieuse (Silent City), elle a conservé les traces des différents styles architecturaux au fil de son histoire. Son atmosphère, à la fois mystérieuse et hors du temps, vous séduira. Vous pourrez visiter la cathédrale St-Paul et flâner dans les ruelles où subsistent de nombreux palais de l’aristocratie et de la noblesse maltaises.

Pour la découvrir à votre rythme, demandez un plan à l’office de tourisme, dès l’entrée.  Vous pourrez également louer un audio-guide.
RABBAT 0589

Rabat, devenu faubourg de Mdina.
A l’époque romaine, Melita (ville du miel) comprenait la ville (devenue Medina) et Rabat (devenu le faubourg de Mdina).
On a retrouvé à Rabat des vestiges de l’époque romaine. C’est sur et autour d’une villa romaine qu’est installé le Musée des Antiquités Romaines ; qui vaut la visite : Domus Romana.

Rabat c’est aussi une bourgade tout à fait authentique.
Ici aussi, laissez-vous séduire. Vous aurez plaisir à vous promener dans rues et ruelles. Vous ferez de belles découvertes pittoresques.
A Rabat, vous pourrez également entrer dans les entrailles de la terre, où sont « logées » des catacombes datant du IVe siècle, marques de la chrétienté maltaise : Catacombes St-Paul et Catacombes Ste Agathe.
Vue à 360° des catacombes St-Paul – Détails sur le site de Heritage Malta (en anglais) : http://heritagemalta.org/museums-sites/st-pauls-catacombs/

Vous pouvez poursuivre votre visite dans ce secteur de l’île en vous rendant en pleine nature ; à Dingli.

Falaises de Dingli – Dingli Cliffs

dingli cliffs 0384

Sur la côte sud-occidentale, proches du point le plus haut de l’île (env. 353-58 mètres), des falaises abruptes qui plongent à pic dans la mer. A partir de la bien nommée rue Panoramique, vous pourrez observer des cultures en terrasse et aller faire le tour de la petite chapelle solitaire qui domine la mer…
Cet endroit vaut vraiment la balade.
Intéressés par le paysage côtier, l’écologie, l’histoire, la culture ? Allez visiter, le long de cette Triq Panoramika, The Cliffs Interpretation Centre. Un projet Natura 2000. Infos sur le site thecliffs.com

Si vous êtes en voiture ou à pied, vous pourrez poursuivre la promenade au-delà de Dingli.
En bus, c’est plutôt « galère ». Dans ce cas, allez plutôt découvrir Mosta.

Ville de Mosta

IMG_1156Passez par Mosta ; pas seulement pour son église et son gigantesque dôme que l’on aperçoit d’un peu partout.
Mosta, c’est aussi une ville de 20.000 habitants ; une vraie bourgade maltaise. Je veux dire loin des villes de la côte nord plus spécifiquement vouées à l’hébergement et au commerce dédiés au tourisme ; vous trouverez ici aussi de nombreux commerces, plus « maltais ».
L’église paroissiale (mi-XIXe) a beaucoup à raconter et son dôme est un véritable monument historique : le troisième plus grand dôme au monde. Une église « miraculée » : une bombe tombée dans l’église durant la dernière guerre et qui n’a pas explosé…

Sud de l’île

Carte Mdina à Marsascala
Si vous êtes en voiture ou à pied, vous pourrez donc poursuivre la promenade au-delà de Dingli (sans passer pour le moment par Mosta) ; le long de cette côté sud. Sur la route côtière ou par les chemins. Des plateaux, des corniches, des falaises, tantôt abruptes tantôt « en escaliers » ou en pente douce vers la mer. Si vous êtes à pied (et munis de bonnes chaussures), profitez pour descendre vers les criques.

Qrendi – Temples mégalithiques – Grotte Bleue

C’est à proximité du village de Qrendi que se trouve l’ensemble mégalithique de Hagar Qim et Mnajdra (détails en page sites archéologiques à visiter).

IMG_0411Vous pouvez ensuite aller jusqu’à Zurrieq (un des plus anciens villages de l’île). Zurrieq/Soroq signifierait : bleu. Vraisemblablement pour la Grotte Bleue toute proche ; à Wied Iz-Zurrieq.

IMG_0397La fameuse Blue Grotto dont vous avez déjà sûrement entendu parler. Laissez-vous embarquer, au sens strict du terme. Couleurs de l’eau et de la lumière sont magnifiques Je vous conseille la balade le matin avant 11 heures ; le jeu de lumières est magique !

Des falaises, vous passerez à des baies plus ouvertes. Vous arriverez rapidement dans la Baie de Marsaxlokk.

IMG_0444Marsaxlokk, village de pêcheurs resté authentique.
Je suis tombée sous son charme et m’y rends à chacun de mes séjours maltais. Pour son atmosphère : vraie ! J’aime me promener le long de ses quais et regarder les pêcheurs vaquer à leurs activités.
Et puis, vous verrez ici, bien évidemment, nombre de luzzis à l’ancre, attendant le départ pour la prochaine pêche… Le fameux LUZZU devenu l’un des symboles de Malte : barque de pêcheurs colorée portant à sa proue l’oeil d’Osiris (pour, dit-on, conjurer le mauvais sort).
Plus grand port de pêche de Malte, Marsaxlokk fournit l’île en poissons et fruits de mer.
Si vous aimez cuisiner le poisson, rendez-vous le dimanche matin pour le marché.

IMG_0463Après la baie de Marsaxlokk, vous pourrez poursuivre le long de la Baie de St Thomas (la balade à pied est bien agréable – pour bons marcheurs et nécessite du temps). Vous longerez la mer et ses eaux turquoise.
Une balade qui vous mènera à Marsascala, autre ancien port de pêche; bordé de salines.
Aujourd’hui, de nombreux Maltais possèdent une résidence secondaire dans cette petite ville de 12000 habitants (qui offre aussi un parc de logements dédié au tourisme). Calme en semaine, plus « vivant » le week-end.