Histoire de chiens… Le bichon maltais n’est pas maltais !

Ce petit chien de compagnie, très prisé de nos jours, et que l’on appelle couramment « bichon maltais », n’est pas d’origine maltaise.

Il est apprécié en tant qu’animal de compagnie depuis plus de 3000 ans. Il vivait dans de nombreux ports de Méditerranée occidentale où l’on dit qu’il était bon chasseur de souris et de rats dans les bateaux. Les marins phéniciens en faisaient commerce, à partir de l’Egypte.

On le trouve en effet déjà en Egypte antique (les chiens étaient déjà des animaux de compagnie à cette époque). Une statuette de bichon a été découverte dans une tombe datant de l’époque de règne de Ramsès II.

En Grèce, où il est également apprécié depuis fort longtemps, il est appelé Chien de Malte ou Chien de Melita [Melita viendrait de l’ancien nom sémitique malat, qui signifiait port. Melita est aussi l’un des noms de l’archipel maltais ; d’où la confusion, probablement].
On trouve déjà le nom de ce chien chez plusieurs auteurs grecs antiques, dont Aristote et Esope. Diogène (env.384-322 av J.C.) en parle sous le nom de Canes Melitenses (melitenses signifiant de Malte ; confusion possible ici aussi donc).

A l’époque romaine, des statuettes figurant cette race de chien ont été retrouvées dans des tombes.
A Malte à cette époque, on relate que le Gouverneur romain Publius possédait une chienne de ce type.

Au XVIe siècle, Johannes Caïus, naturaliste, établit une classification des races canines. Dans celle-ci on trouve un chien Melitoeus (chien de Malte).

boisgelin gravure avec bichon

Début XIXe, Louis de Boisgelin, dans son ouvrage « Ancient and Modern Malta »(*) évoque l’élevage à Malte de cette race de chien à Malte.

Gravure d’un Chien de Malte dans « Ancient and Modern Malta » de Louis de Boisgelin.

(*) Pierre-Marie-Louis de Boisgelin de Kerdu  : écrivain français ( 1758-1816), fait Chevalier de Malte en 1782. En 1804, alors qu’il est en Angleterre, il publie Ancient and Modern Malta, 3 volumes (édition française en 1809 :, Malte ancienne et moderne). Plus… voir compilation Wikipedia : WIKIPEDIA : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Marie-Louis_de_Boisgelin_de_Kerdu

Ultérieurement, ce petit chien fit le tour du monde.

Marie Stuart l’aurait importé en Angleterre.

En France, Henri III adorait cette race de chien.

bichon_maltaisAujourd’hui…

Lire plus…

« Le Bichon Maltais est un petit chien de compagnie particulièrement élégant. Le port de cou dressé, comme si la tête était rejetée à l’arrière, est spécifique à la race. Sa robe est d’un blanc pur. Les poils longs, droits et soyeux qui le recouvrent entièrement, forment une masse épaisse qui tombe lourdement à terre comme un pesant manteau. Pour lui conserver toute sa beauté, un peignage quotidien est nécessaire. La tête est très belle et bien ciselée. Les yeux bien ouverts sont foncés, la truffe au pigment impérativement noir est bien développée. L’oreille assez petite, de forme triangulaire bien qu’attachée haute, est tombante. La queue est portée relevée ; après une grande courbe, la pointe vient toucher la croupe entre les deux hanches. Intelligent, d’un caractère calme et réfléchi, le Bichon Maltais est un compagnon idéal à tous les âges de la vie.
Les origines du Bichon Maltais sont très anciennes. Les pharaons le chérissaient déjà et l’on retrouve ses traces en Egypte et en Grèce vers 350 à 450 ans avant J.C. Aristote en parle et Timon décrit les petits chiens blancs à la longue robe soyeuse qui accompagnaient les Sybarites au bain. « 
Fiche complète ici. – Fichier .pdf   ici.